Actualités

  • Travail - Avocats
  • Contrat de travail : quand une clause est illicite

    Un salarié embauché à temps partiel conteste la clause d’exclusivité incluse dans son contrat de travail qui lui interdit d’exercer une autre activité professionnelle.

  • Travail - Avocats
  • Port du voile au travail : licenciement justifié ?

    Une vendeuse d’un magasin de vêtements est licenciée pour avoir refusé de retirer son foulard à son poste de travail.

  • Travail - Avocats
  • Port du voile au travail : licenciement justifié ?

    Une vendeuse d’un magasin de vêtements est licenciée pour avoir refusé de retirer son foulard à son poste de travail

  • Travail - Avocats
  • Rachat : le règlement intérieur ne suit pas

    Une entreprise en rachète une autre. Quelques temps après, elle licencie l’un des salariés repris à qui elle reproche une faute lourde.

  • Travail - Avocats
  • Rupture conventionnelle et vice du consentement

    Une salariée signe une rupture conventionnelle avec son employeur

  • Travail - Avocats
  • Obligation de reclassement : précisions

    Dans le cadre d’une restructuration, une société procède à des licenciements pour motif économique collectif avec mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

  • Travail - Avocats
  • Le « flicage » est du harcèlement moral

    Se prétendant victime de harcèlement moral, un salarié prend acte de la rupture de son contrat de travail et saisit la juridiction prud’homale pour obtenir des dommages-intérêts ainsi que la requalification de sa prise d’acte en licenciement nul.

  • Travail - Avocats
  • Pas de télétravail sans accord de l’employeur !

    Un salarié reproche à son employeur de n’avoir mis à sa disposition qu’un bureau partagé ne lui permettant pas de pouvoir installer durablement ses dossiers et le contraignant ainsi à travailler chez lui.

  • Travail - Avocats
  • Qui part à la chasse, ne perd pas sa place…

    Un salarié est licencié pour motif personnel.

  • Travail - Avocats
  • Refus par le salarié d’une rétrogradation

    Un salarié, qui a commis un grave manquement aux consignes de sécurité, se voit convoquer à un entretien préalable, mettre à pied à titre conservatoire et proposer une rétrogradation dans un poste d’employé d’exploitation, de qualification et de rémunération inférieures.