Crédits, financements : que valent les nouvelles offres ?

07/03/2022
Thumbnail [16x6]

Abonnements, dématérialisation, micropaiements, mais aussi le « Buy now, pay later » : quel accueil pour ces pratiques, quels bénéfices, quels pièges ?

Les zOOms de l’Observatoire Cetelem, accompagnés par Harris Interactive, cherchent à explorer cette question plus en profondeur, notamment par le prisme du regard qu’ils portent sur les nouveaux moyens de paiement à leur disposition. 

75% des Français estiment que les nouveaux moyens de paiement sont une bonne chose. Pour une majorité (56%), leur émergence est perçue comme une évolution choisie et non subie.

Rapidité, praticité, facilité… les bénéfices des nouveaux modes de paiement sont nombreux aux yeux des Français (>80%). Seule ombre au tableau : ils incitent à dépenser plus pour 55% d’entre eux.

93% privilégient aujourd’hui la carte pour leurs paiements, et notamment le sans contact qui se généralise, puisque 53% affirment y avoir recours plus souvent qu’il y a 3 ans.

Les applications de paiement par portefeuille électronique comme PayPal parviennent à recueillir la confiance de 70% des Français… alors qu’ils ne sont que 60% à déclarer en avoir déjà utilisé.

Pointé du doigt comme un incitateur à la dépense, le « Buy now, pay later » n’en est pas moins plébiscité par les Français, qui sont 6 sur 10 à envisager de bouder une enseigne au profit d’une autre proposant cette option.

Les Français dépensent en moyenne 100€ par mois pour leurs abonnements de loisirs et 250€ pour leurs mensualités contraintes. Près de 8 sur 10 parmi eux perçoivent positivement les prélèvements automatisés, qui les aident à gérer leurs dépenses.