Mixité dans les entreprises : Ou en sont les femmes en France ?

07/03/2022
Thumbnail [16x6]

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes le 8 mars, l’lFA et Ethics & Boards publient les chiffres à date de la mixité des conseils d’administration et des Comex en France et à l’international.

La France est encore cette année en tête pour la féminisation des conseils d’administration. Autres chiffres : 14 sociétés du SBF120 sont dirigées par une femme et la part des femmes atteint 24% dans les Comex.

46% d’administratrices siègent désormais dans les conseils des sociétés du SBF 120. 
 

La France se situe au 1er rang des grands pays mondiaux. Au 1er mars 2022, aux Etats-Unis, 32% de femmes siègent dans les Conseils d’Administration des 100 plus grandes sociétés cotées, en Grande Bretagne près de 38%, et en Allemagne 31%.

« Depuis dix ans, la féminisation des conseils d’administration a progressé régulièrement pour atteindre 46,1% des conseils d’administration du SBF 120. De même que la loi Copé-Zimmermann a accéléré la mixité des conseils, l’entrée en vigueur de la loi Rixain va accélérer la mixité des comités de direction. Cette dynamique s’inscrit dans celle plus large de la diversité de compétences et d’expérience au sein des instances dirigeantes », explique Denis Terrien, président de l’IFA.

11 Conseils d’Administration du SBF 120 sont présidés par une femme.

La France se situe devant les Etats-Unis (10 Présidentes de Conseil dans le S&P 100), et l’Allemagne, mais est devancée par l’Angleterre, le FTSE 100 compte en effet 16 Présidentes de Conseil. En 2017, seulement 3 Conseils du SBF 120 étaient présidés par une femme.

24% de femmes sont membres des Comex des sociétés du SBF 120. 
 

La France est en avance par rapport à l’Europe Continentale (Allemagne, Espagne, Italie) et se rapproche des Etats-Unis (25,8% de femmes dans les Comex du S&P 100). La France reste devancée par les pays nordiques (Norvège, Finlande, Suède). Une évolution de la féminisation des Comex du SBF 120 de près de 2 points par rapport à 2021 et de quasiment 10 points en 5 ans (15,1% en 2017) est à noter.

14 femmes à la tête d’une société du SBF 120. 

Elles étaient 10 en mars 2021 et que 5 en 2017. La France est en tête des grands pays mondiaux, malgré la faiblesse de ce chiffre. Seulement 8 femmes dirigent l’une des 100 premières sociétés anglaises, elles sont 8 également aux Etats-Unis, et seulement 3 en Allemagne. 

Pour Floriane de Saint Pierre, présidente fondatrice d’Ethics & Boards : « Ce point de situation IFA – Ethics & Boards au 1er mars 2022 permet de constater que la France est à nouveau cette année en tête des grands pays mondiaux pour la féminisation des Conseils d’Administration, et compte 14 sociétés du SBF120 dirigées par une femme et des Comex féminisés à 24% en progression significative, même si ces chiffres montrent les progrès encore à réaliser. »