Confinement et violences conjugales

06/04/2020
Thumbnail [16x6]

Devant la recrudescence des violences conjugales depuis le début du confinement, le gouvernement a pris de nouvelles mesures afin que l’alerte puisse être donnée plus facilement. Les victimes qui ne peuvent pas téléphoner ont ainsi la possibilité d'appeler à l'aide en envoyant un simple texto sur le « 114 ». Parallèlement, des « points d'accompagnement éphémères » ont été créés dans les centres commerciaux, à l'entrée des hypermarchés, pour accueillir les victimes. Un dispositif d'alerte a également été mis en place dans les pharmacies. Il suffit aux victimes de prononcer le terme « Masque 19 » auprès du pharmacien pour que celui-ci avertisse les forces de l'ordre. Enfin, la plateforme arrêtonslesviolences.gouv.fr permet de demander de l’aide et de faire un signalement. Des policiers et des gendarmes formés relèvent ces signalements, lancent les enquêtes et procèdent aux interventions nécessaires en matière de violences conjugales, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.